QUAND L’ESPRIT COLONIAL SE MAINTIENT EN GUADELOUPE / IRAN


Télécharger l'émission

Le 25 septembre 2013, des militants et des syndicats, sous l’égide de la CGT Guadeloupe (CGTG), se mobilisent dans la commune des Abymes (971), aux abords du supermarché Carrefour Milénis, tenu par la famille Huyghues-Despointes. Ils y distribuent des prospectus, où il y est inscrit « la famille Despointes a bâti toute sa fortune sur la traite négrière, l’économie de plantation et l’esclavage salariat ».

L’objet de la manifestation faisait référence à la condamnation de l’enseigne de la famille Despointes, dirigeants de la société Sophyper. Par la suite, Jean et Martin Huyghues-Despointes déposeront une plainte pour diffamation contre la CGT Guadeloupe et ils trouveront un tribunal pour leur donner raison. La CGT Guadeloupe se verra condamnée, même après un procès en appel, à payer la somme de 53.472 euros, un chiffre bien au delà du budget des cotisations de ses adhérents.Aujourd’hui le journal l’Humanité est traduit en justice pour avoir repris les affirmations de la Confédération Générale du Travail de la Guadeloupe dans un article du 22 octobre 2015.

le Vendredi 22 janvier 2016, à 13h30 devant la 17ème chambre correctionnelle du TGI de Paris, aura lieu le procès du directeur de publication de l’Humanité, cité à comparaître pour diffamation.

Dans cette émission,nous recevions Jean marie Normertin,secrétaire générale de la CGTG et George délégué syndicale de la CGTG.Avec nos invités,nous développons l’arrière plan de ce procès.

En seconde partie d’émission,avec Pierre, nous avons fait une information sur la situation en Iran, a partir de la visite du président Hassan Rouhani, qui aura lieu a Paris les 27 et 28 Janvier prochain.