LA LOI TRAVAIL ET LES INTERMITTENT-E-S


Télécharger l'émission

Le MEDEF et la CFDT se sont mis d’accord : les intermittents devront faire 185 millions d’euros d’économies par an pour la convention d’assurance chômage qui doit être signée avant juillet prochain. Et, à horizon 2020, c’est 400 millions d’euros d’économies par an qui est demandé, ce qui représente un quart des allocations actuellement versées.

Nous étions a l’assemblée générale appelée par la coordination des précaires et intermittent-e-s, au théâtre de la Colline ce 4 Avril 2016, et cela dans le cadre de la lutte contre la loi travail.