LA COMMUNE DE PARIS / Episode 13

Télécharger

À l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris et à partir du 18 mars, Raspouteam et l’Actualité des Luttes font revivre l’insurrection parisienne dans une série d’émissions thématiques.

Rendez-vous tous les jeudis de 12 h 30 à 13 h 30 sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM et partout dans le monde sur rfpp.net.

Retrouvez le Journal Illustré de la Commune de Paris sur le site de Raspouteam

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est TRAIT.png.

Dans ce 13ᵉ épisode, nous aborderons dans une première partie la déportation, le bagne, l’exil et le retour des Communard.e.s condamné.e.s par les tribunaux militaires de Versailles avec Laure Godineau.

La répression de l’insurrection parisienne aura duré près de 10 ans.

Elle se terminera par une amnistie votée par un pouvoir républicain « opportuniste », très loin de la République Sociale dont rêvaient les insurgées de 1871, et qui pose comme condition l’oubli de la Revolution.

En seconde partie d’émission, nous serons avec Alex membre de l’Assemblée contre les CRA, pour parler des prisons pour étrangers qui se construisent partout en France et en particulier au Mesnil-Amelot.

Vous entendrez aussi un extrait d’un reportage enregistré à la manifestation du 19 juin 2021, ainsi qu’un extrait du témoignage d’un retenu au CRA de Vincennes enregistré en mars dernier.

Pour plus d’infos retrouvez ici l’intégralité du reportage réalisé par l’Actualité des Luttes à la manifestation au Mesnil-Amelot.

Bonne écoute !

QUE PENSER DES « ALTERNATIVES » A LA PRISON ?

Télécharger

À L’occasion d’une conférence donnée à Montréal peu après la publication de Surveiller et punir, en 1976, Michel Foucault avance l’idée que les sanctions « alternatives », loin de rompre avec l’emprisonnement, reviennent bien souvent à étendre les murs de la prison à toute la société.

En effet, le progressisme pénal semble aller de pair avec le développement des techniques de surveillance. Devant les transformations pénales, la bonne question est donc la suivante : font-elles décroître le contrôle social ou contribuent-elles à l’étendre et à le diffuser ? En une époque où le confinement et la surveillance ne concernent plus seulement les prisonniers, mais toute la population, la lecture rétrospective d’« Alternatives » à la prison suscite de nombreuses interrogations.

Des textes de Sylvain Lafleur, Tony Ferri et Anthony Amicelle viennent actualiser ces analyses. Un ouvrage dirigé par Sylvain Lafleur. » »Alternatives » à la prison
Michel Foucault Paru le 29.1.21 /112 pages/14 euros.

Nous avons demandé à Tony Ferri d’échanger sur cette nouvelle publication qui d’une manière prémonitoire dénonce les errances des gauches en mal de projet politique de rupture, qui ne proposent que d’étendre l’enfermement hors les murs.

L’actualité donne raison à Foucault, en constatant que les « peines alternatives » bien loin de faire reculer l’institution prison : 72000 prisonniers aujourd’hui contre 35000 quand il écrit, étend à l’infini la surveillance, le contrôle, l’enfermement domiciliaire : 180000 personnes sous main de justice.

C’est pourquoi nous les appellerons des « peines supplémentaires ». Les nouvelles technologies, notamment le numérique, viennent permettre à l’œil de l’État de s’infiltrer partout, de réaliser si l’on n’y prend garde le panoptique parfait…


LA COMMUNE DE PARIS/ épisode 12

Télécharger

À l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris et à partir du 18 mars, Raspouteam et l’Actualité des Luttes font revivre l’insurrection parisienne dans une série d’émissions thématiques.

Rendez-vous tous les jeudis de 12 h 30 à 13 h 30 sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM et partout dans le monde sur rfpp.net.

Retrouvez le Journal Illustré de la Commune de Paris sur le site de Raspouteam

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est TRAIT.png.

Dans ce 12ᵉ épisode, nous aborderons la répression légale qui suit le grand massacre de la Semaine Sanglante. Suite à la reprise de Paris, plus de 40 000 arrestations sont conduites par l’armée de Versailles.

Dans cette première partie d’émission, Nous parlerons avec Laure Godineau des conditions de détention, des procès et des peines prononcées par les tribunaux militaires qui jugent les communard.e.s.

En seconde partie d’émission, nous serons avec Nadia Menenger et en sa compagnie, nous reviendrons sur l’usage politique de la prison aujourd’hui, de l’extension et de l’alourdissement des peines et de la logique de contrôle social.

Nadia Menenger et une militante anti-carcérale, elle a créé l’émission de radio l’Envolée et quelques années plus tard l’émission de radio l’Actualité des Luttes. Elle a fait paraitre un ouvrage intitulé À ceux qui se croient libres, aux éditions de l’Insomniaque et prépare un nouveau livre, à paraître à la rentrée : La liberté ne se mendie pas.

Nous terminerons cette émission avec un extrait d’un reportage réalisé le 30 mai 2021 au le rassemblement national contre les violences et les injustices carcérales.

Bonne écoute !

ÉDUCATION NATIONALE ; RÉFLEXION SUR LE SYSTÈME ÉDUCATIF

Télécharger

Banderole lors d’une manifestation, le 30 mars 2019

Aujourd’hui mardi 26 janvier est un jour d’appel à mobilisation et nationale dans l’éducation nationale.

À cette occasion nous en profitons pour vous diffuser deux interviews, l’un assistant d’éducation dans la région parisienne réalisée lundi 25 janvier 2021 et l’autre avec une professeure dans un lycée en banlieue parisienne réalisée le 24 janvier 2021.

Un moyen pour nous de revenir avec eux sur les différentes polémiques qui ont agitée le milieu scolaire depuis cette rentrée de septembre 2020, de revenir sur les stratégies de gréve, mais aussi sur la manière dont l’école se présente, avec les différentes réformes de l’éducation nationale qui se sont appliquées ces dernières années et qui sont en projet, de plus en plus comme un outil de contrôle sociale au service de l’État.

STOP À LA 5G

Télécharger

Sans aucune concertation, aucune information sérieuse, aucun débat, aucune consultation l’État a lancé le déploiement de la 5G. Déjà Orange dit avoir couvert 15 grandes villes, SFR 160 communes… Ça va très vite.


Nous consacrerons plusieurs émissions à ce sujet vu l’importance des bouleversements que la 5G va engendrer. Pour commencer nous avons demandé à Marco du CNRS de nous dire quelles fréquences utilise la 5G et quelle consommation énergétique elle va engloutir.

Avec Benoit de la Quadrature du Net, nous aborderons les possibilités que permet la 5G en matière de surveillance et contrôle social. Nous poursuivrons avec Célia sur Quelle société augure la 5G.