L’HÔPITAL EST DANS LA RUE

Télécharger

Alors que Paris et la petite couronne sont depuis le 5 octobre en état
d’alerte maximum face à la deuxième vague de Covid-19, la situation est
toujours aussi critique dans l’ensemble des établissements de santé.
Les personnels soignants étaient les héros du printemps, applaudis aux
balcons, couverts de promesses par le gouvernement, qu’en est-il
quelques mois plus tard ?

Face à la résurgence de la pandémie des aides exceptionnelles et des
créations d’emplois dans un secteur aussi stratégique que la santé
devrait être une évidence ! Tout comme la défense de la Sécurité
Sociale, indispensable pour protéger la population.
Sans la Sécurité Sociale qui prendrait en charge les dépenses en matière
de santé (test PCR, lits de réanimation, sans compter toutes les autres
affections que le COVID n’a pas fait disparaître.

Ce 15 Octobre, l’équipe de l’actualité des luttes était dans la manifestation parisienne du secteur hospitalier et dans l’émission de ce jour, nous allons entendre quelques entretien réalisé ce même jour.

nous commencerons avec une soignante de l’hôpital de Clermont-Ferrand, suivi de l’intervention d’une infirmière du service des urgences de Toulon, nous poursuivons avec Christophe Prudhomme, du Service d’URgences Médicales de la Seine St-Denis SMUR 93 et nous terminerons avec un médecin du centre hospitalier RAVENEL dans le département des Vosges.

LES INTERMITTENT-E-S DE L’EMPLOI / L’HÔPITAL TOUJOURS EN LUTTE

Télécharger

Cela fait trois mois que, par des tribunes, des interviews, des reportages, des vidéos et des rassemblements partout en France, que la sonnette d’alarme et tirer sur la situation dramatique des 2,3 millions d’intermittents de l’emploi.

C’est pourquoi, 14 collectifs de tous secteurs professionnels ont rédigé un « manifeste pour une réforme de l’assurance chômage ».https://drive.google.com/file/d/1xtpFUz5o03GDtWaKw_k1EgPbETSAkhlS/view?usp=sharing

Le 30 Juin dernier , 14 associations et collectifs tenait une conférence de presse unitaire dans un café prés de l’assemblée nationale.

C’est une partie de cette conférence de presse que nous vous proposons et vous pourrait entendre les interventions de : Yolanda Arrondo (guide conférencière), Marie Le Nestour (directrice logistique/ Événementiel) , Samuel Churin (comédien) , Mathieu Grégoire , sociologue, co-auteur du rapport « Quelle évolution des droits à l’assurance chômage ? (1979-2020) » et Nabil Azzouz (FO-HCR).

En seconde partie d’émission , nous serons dans la manifestation du secteur hospitalier , qui se tenait ce 30 Juin au départ de l’hôpital Cochin en direction du ministère de la santé. Dans ce reportage , nous entendrons le témoignages d’une laborantine de l’hôpital Henry Mondor et celui de Praticiennes à diplôme hors Union Européenne. bonne écoute !

1ER MAI ET RECOURS CONTRE AMAZON

Télécharger

Il apparaît de plus en plus clairement que le gouvernement ne sache mettre en place efficacement que des mesures sécuritaires. Enfermer, contrôler, réprimer pendant que les masques manquent, que les hôpitaux et la recherche n’ont toujours pas de moyens, que nous attendons les tests… Par contre les drones, les amendes, les volontés de traçage, l’enfermement à domicile perdurent.

Certain trouve le temps long et leur impossibilité de réagir, résister face aux attaques contre les conditions de travail, d’aller et venir, de participer aux solutions, à cause de cette pandémie commencent à être insoutenable. Des appels a manifester pour le 1er mai émergent.

Après des grèves, les syndicats ont fait un recours contre Amazone. La justice leur a donné en parti raison. Vous pourrez entendre dans la deuxième partie de l’émission la conférence de presse organisée par les différents syndicats requérants.

LES SOLDATS TRAVAILLANT PENDANT LE CONFINEMENT

Télécharger

Dans l’émission de ce jour nous diffusons des reportages ou nous donnons la paroles aux travailleurs que l’ont peut considérer comme de vrais soldats.

L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE

Télécharger

La loi sur l’état d’urgence sanitaire, adoptée à marche forcée par une majorité aux ordres, est présentée comme étant d’exception mais elle a vocation à être durable et donner toujours plus de pouvoirs à la police et à l’administration, comme si la dernière loi sur l’État d’urgence de 2017, insérée dans le droit commun ni suffisait pas. Elle signe le recul de l’État de droit.

Édouard Philippe a présenté le nouvel état d’urgence sanitaire comme étant un « état d’urgence de droit commun ». Voilà un bel oxymore de l’état d’exception « de droit commun », de quoi vouloir nous rendre fous. Le premier ministre fait donc l’aveu que ces mesures ont vocation à se normaliser et que les discours d’apaisement sur le caractère temporaire et exceptionnel de ces mesures ne sont qu’une rhétorique rapidement remise en cause par les faits et l’histoire.

L’état d’urgence sanitaire de 2020 permet d’organiser le contrôle de la population et de ses déplacements. De distribuer des centaines de milliers d’amendes et d’incarcérer les multirécidivistes du déplacement sans auto certificats de sorties. En raison du flou du décret sur le confinement et de ses dérogations – les policiers, sur le terrain, vont faire preuve d’un arbitraire tout en grossièretés et mauvais traitements.

L’adoption sans aucun débat de ces mesures de contrainte individuelles révèle surtout la vision de ce gouvernement, qui ne pense pouvoir gérer la population que par la contrainte et la discipline – au besoin pénalement sanctionnée plutôt que de prendre les bonnes mesures sanitaires.

Distribuer des masques à tout la population sans distinction, tester toute la population, ouvrir des lits d’hôpitaux, réquisitionner les hôpitaux privés, les hôtels pour les SDF, libérer au moins 30000 détenus. Décréter l’exonération du paiement des loyer pendant la durée du confinement et garantir les mêmes droits à tous avec ou sans papier comme au Portugal. Voilà de vrais mesures, le reste n’est que gesticulations macabres.

Dans cette émission nous avons demandé à martin de la quadrature du net de nous informer sur les nouvelles disposition concernant la volonté de contrôle par GPS.
Puis nous entendrons Adélaïde Jacquin avocate, qui détaillera les mesures de l’État d’urgence sanitaire et nous finirons par les conséquences directe de ces mesure appliquées par les patrons, le gouvernement et ses chiens de gardes avec l’exemple de la RATP avec Ahmed.

LES HOSPITALIERS ENTRE SOINS ET COLÈRES

Télécharger

Depuis le 24 janvier , la France fait face a une épidémie sans précédent et qui poursuit son chemin sur l’ensemble de la planète .

Suite a des politiques drastique d’économie dans le système de santé , l’hôpital et son personnelles se retrouvent dans de grandes difficultés.

De Seine-Saint-Denis au Haut de France , l’épidémie du covid-19 sévit. comment les personnelles hospitaliers font face ? Quelle question sociale et politique cette pandémie sous-tend ?

Dans l’émission de ce jour , deux témoignages. Dans un premier temps , nous seront avec Yasmina , infirmière en Seine-Saint-Denis et ensuite nous entendrons Eddy , ambulancier dans les Hauts de France .

COVID-19 L’ HOPITAL EN LUTTE CONTRE LA PANDEMIE

Télécharger

Cela fait plusieurs semaine que la France est confiné, Manque de masques, pas de dépistage,nous allons parler dans cette émission de la manifestation qui a eu lieu le 14 février la ou les infirmiers, les médecins, et les aide-soignants ont manifesté ce vendredi 14 février à l’hopital NECKER à Paris. Trois mois après la présentation d’un plan d’urgence pour les hôpitaux, le cortège est parti de l’hôpital Necker, pour rallier la Pitié-Salpêtrière.