RENCONTRE A ROUEN AUTOUR DE LA REVUE Z « FUMÉE NOIRE ET GILET JAUNE »

Télécharger



En soutien à la mobilisation nationale pour une auto défense populaire face aux dangers industriels, l’équipe de la revue Z était à Rouen le 26 septembre 2020; un an après le gigantesque incendie qui à ravagé l’usine chimique Lubrizol et les entrepôts de Normandie Logistique.Suite à la présentation s’est suivi un débat, entre autre sur la difficulté de répondre au chantage à l’emploi et de demander la fermeture immédiate de Lubrizol.

LUBRIZOL 1 AN APRÈS

Télécharger

Un an après l’incendie du site Lubrizol à Rouen, l’appel « Notre maison brûle et nous ne regarderons plus ailleurs », signé par de nombreuses organisations et personnalités, a appeler à une mobilisation le 26 septembre  dernier devant les sites industriels dangereux. Sur 500 000 installations classées pour la protection de l’environnement, 459 000 échappent à toute inspection !

Dans l’émission de ce jour , nous entendrons les différentes intervention qui ont rythmé la réunion la réunion publique d’information qui se tenait ce 25 Septembre à Rouen.

MONTPELLIER : la justice s’acharne / ROUEN: les suites de la pollution


Télécharger

Nous serons en ce début d’émission en compagnie de Jules journaliste au journal le poing a Montpellier et il nous parlera des suites judiciaires des différentes manifestations au quelle il a pu participé.

En seconde parties d’émission , nous reviendrons sur l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen le 26 Septembre dernier .Et pour en parler , nous aurons au téléphone avec Simon , membre de l’association des sinistré de Lubrizol

MORT D’IBRAHIMA BAH, 50 ANS DE PRISON POUR MIGUEL PAGALTA AU MEXIQUE ET PLAINTE DES PRISONNIERS DE ROUEN SUITE A L’INCENDIE DE L’USINE LUBRIZOL

Télécharger

191010

Les 30 première minute de cette émission retransmettent quelques prises de parole enregistrées lors du rassemblement qui a eu lieu le 7 octobre 2019 suite à la mort de Ibrahima Bah, à Villiers le bel.

Nous poursuivons avec Miguel Peralta, militant mexicain en grève de la faim pour protester contre son procès truqué, sa peine de 50 ans.

Nous finirons avec l’interview de maitre Massardier qui porte la plainte de plusieurs prisonniers mais pas que suite à l’incendie de l’usine Lubrizol.