VINCENZO VIECCHI DOIT ÊTRE LIBRE EN FRANCE.

Télécharger

Vincenzo Vecchi, manifestant condamné en Italie pour sa participation au G8 à Gênes en 2001 et une manifestation anti fasciste en 2006 a été arrêté le 8 août 2019 par la police française dans le Morbihan où il vivait dans la clandestinité. Condamné à 12 ans de prison, il était sous le coup de deux mandats d’arrêt européens émis par l’Italie en 2017.

Le Comité de soutien qui s’est créé à l’époque a réussi à démontrer que l’un des MAE était infondé, sa peine étant déjà purgée, quant à l’autre, la cour d’appel de Rennes a conclu le 15 novembre 2019 qu’il n’était pas conforme et à libéré Vincenzo.

Suite au pourvoi en cassation du procureur de Rennes, la décision de la cour d’appel a été cassée, et l’affaire a été confiée à la cour d’appel d’Angers qui devait statuer le 23 mars dernier. Suite à la crise sanitaire l’audience a été reportée au 2 octobre à 14 heures.

Le comité de soutien a démontré qu’aucun acte de violence ni envers des gens ni des objets lors des manifestations en 2001 et en 2006 n’avait été constaté, et que sa peine invraisemblable, 12 ans, n’était relative qu’à sa présence sur les lieux des faits, à travers une loi datant de l’époque fasciste qui condamne les faits de dévastation et saccage, mais en introduisant la notion de concours moral, c’est à dire qu’elle condamne au même titre les acteurs des faits que les témoins présents lors des actes de dévastation et de saccage.

toutes les infos sur la page du comité : https://www.comite-soutien-vincenzo.org