GAZ ET ÉLECTRICITÉ ; VERS UNE PRIVATISATION ? / RÉVEILLON AVEC LES GRÉVISTES DE L’HÔTEL IBIS BATIGNOLLES

Télécharger

Dans l’émission de ce jour, nous poursuivons la diffusion de reportages retraçant une partie des mobilisations de cette fin d’année 2020.

Le projet « Hercule » semble motivé par deux objectifs apparents. Le premier est celui de mettre fin au mécanisme ARENH, qu’EDF juge « asymétrique », grevant ses recettes, et l’empêchant de financer son projet industriel. Le second, est d’éviter la mise en concurrence des concessions hydroélectriques demandée par l’Union européenne. Quelle en sera la conséquence pour la population ?

Le 17 décembre dernier, des gazières et gaziers, ainsi que des électriciens et des électriciennes, se sont retrouvés une journée pour protester contre ce projet de privatisation et de vente à la découpe. Dans ce premier reportage, nous entendrons notamment, un entretien réalisé lors du rassemblement qui se tenait près du ministère des finances, avec une salariée d’EDF recherche & développement des Hauts-de-Seine.

Dans la suite de l’émission, nous entendrons l’entretien réalisé le 18 décembre dernier avec un salarié de Renault.

Nous poursuivrons avec la diffusion d’une interview d’un salarié de la raffinerie Grandpuits en Seine-et-Marne et en lutte contre 700 suppressions d’emplois.

Nous terminerons cette émission avec les femmes de chambre de l’hôtel Ibis Batignolles, en grève depuis dix-sept mois, qui organisaient un réveillon de lutte non loin de l’hôtel Novotel des Halles à Paris et, dans ce reportage, nous entendrons notamment l’entretien réalisé avec Rachel, gouvernante à l’hôtel Ibis Batignolles.

MONOPRIX / LES INTERMITTENTS / RENAULT CHOISY LE ROI

Télécharger

On commence cette émission par un entretien réalisé avec Alain , salarié et syndicaliste CGT a Monoprix , il nous parlera des Samedi de la colère dans les différents magasins

Dans le reportage suivant, nous seront dans le rassemblement qui se tenait place du palais Royal ce 6 Juin a l’appel de la CGT spectacle pour entre autre , une annulation de la réforme de l’assurance chômage de 2019 pour l’ensemble des personnes privées d’emploi.

En présentant un plan de 2 milliards d’euros d’économies à réaliser sur trois ans, le président de Renault, Jean-Dominique Senard, avait annoncé que l’usine de Choisy-le-Roi serait le seul des 14 sites industriels du groupe en France à fermer, à l’horizon 2022. Nous terminerons cette émission avec la manifestation qui ce tenait le 6 Juin dernier en soutien au salariés de l’usine Renault de Choisy le roi.