PAROLES DE SOIGNANT ET SOIGNANTES ; épisode 2

Télécharger

Crédit photo ; Serge D’Ignazio Ouvrier/Photographe
https://www.flickr.com/photos/119524765@N06/albums

Cette dernière année, les soignant-es ont fait l’actualité. Au mois de février ils étaient mobilisé depuis plus d’un an ; au mois de mars ils étaient des héros en 1ère ligne ; au mois de juin ils étaient des manifestants violent, au mois de septembre nous n’entendions plus parler d’eux.

Pourtant, c’est en novembre que c’est déclaré la deuxième vague ; et au jour de la troisième, les hôpitaux n’ont pas cessés d’être surchargés. Qu’en est il de nos héros ? Ou ont ils disparus ? Finalement Macron est « en guerre », et il a sacrifié la 1ère ligne.

Dans cette deuxième émissions, nous poursuivons avec le récit de soignant et soignantes. Un bilan de la seconde vagues. L’expression de leurs volontarismes qui se butte a la machine hospitalière, comment articuler un mouvement de gréve à l’hôpital a ce moment-là ? Le manque de matériel, la dévotion qu’induit ce métier, imaginer une structure de soin débarrassée des contingences économiques et de pouvoir.


NON A L’ARMEMENT DE LA POLICE MUNICIPALE / HÔTEL IBIS

Télécharger

Mobilisation à St denis contre l’armement de la police municipale et l’escalade sécuritaire et des femmes de chambre de l’hôtel ibis devant ACCOR.

Dans la première demi heure de cette émission vous entendez le reportage réalisé Le jeudi 10 septembre, alors que le Conseil Municipal soumettait au vote ces délibérations, un rassemblement était appelé par des collectifs locaux devant l’Hôtel de ville de St Denis. En effet la nouvelle majorité PS et Génération.s élue à la ville de Saint-Denis a choisi son camp : ce sera celui de l’escalade de la répression (arrêté anti-chicha ; interpellation de vendeurs à la sauvette) et la surenchère policière. La Mairie de Saint-Denis consacre donc le premier acte de son mandat à armer sa Police Municipale de Flashball et d’armes de poing de catégorie B, créer une brigade cynophile (chiens) et faire l’acquisition d’un drone de surveillance. .

Dans la deuxième demi heure vous entendrez le reportage réalisé devant le siège d’ACCOR le 8 septembre alors que les femmes de chambre toujours en grève venaient dire leur détermination a poursuivre la lutte pour demander de meilleur condition de travail et internalisation du métier  des femmes de chambre de l’hôtel Ibis .