RENCONTRE GILETS JAUNE DANS LE MINERVOIS / QUELLE PLACE POUR LES PERSONNES ÂGÉES DANS NOS SOCIÉTÉS ?

Télécharger

Un confinement serré https://lepoing.net/

Dans cette première partie d’émission, nous vous proposons l’écoute de la rencontre gilets jaunes qui se tenait en mai 2021 dans le Minervois. En octobre 2020, a eu lieu l’assemblée régionale gilet jaune Occitanie.

La longue séquence de la pandémie de covid-19 et ses conséquences : confinement, couvre- feu et autre ont eu des effets physiologiques et physiques important sur l’ensemble des générations. Quand n’ait-il pour les personnes âgées ?

C’est ce que nous allons entendre dans cette seconde partie d’émission, avec la parole singulière de Maurice résident dans la Drome, qui nous parle de son vécu en temps de pandémie et de restriction des libertés.

HOMMAGE A MAURICE RAJSFUS

Télécharger

Maurice Rajsfus un homme constamment révolté.

Maurice Rajsfus est mort le 13 juin 2020 à Cachan. Il est parti peu après marie Jeanne son amour de toujours. Il était juif de naissance et a échappé à la rafle du Vél d’hiv. Ses parents ont été déportés et ne sont jamais revenus.

Toute sa vie fût consacrée à la révolution, consacrant sa vie à la lutte, préférant les longues réunions et les manifestations au travail salarié. il rejoint après la guerre le PC dont il sera exclu. Il fricote un temps avec les trotskistes pour rejoindre par la suite, comme il dit, une organisation à un membre. Il fait parti des créateurs du mouvement des auberges de jeunesse.

Auteur, journaliste, historien, antifasciste, antiraciste, il consacrera le plus clair de sa vie à travailler sur la police, les règles qu’elle est sensées respecter, sa fonction, ses exactions… Maurice était généreux et savait que la révolution ne se fait pas seul. Il répondait présent à chaque volonté de partage d’expérience.

Un temps, il a était président d’honneur de Fréquence Paris Plurielle.Au cours de cette émission nous diffuserons un entretien réalisé avec Maurice Rajsfus avant sa mort en 2019.

Merci à lui pour sa constance, sa détermination et pour le travail qu’il nous laisse. A nous de continuer.