APPEL A LA MOBILISATION DU 20 MARS CONTRE LES VIOLENCES D ETAT : FATOU DIENG / COLLECTIFS SANS PAPIERS DE LA MARCHE DES SOLIDARITES

Télécharger

Depuis 10 ans, les victimes des violences d’État marchent pour la vérité, la justice et la réparation. Cette année, pour afficher leur volonté d’union, de soutien et de solidarité mutuels, elles ont décidé de créer le Réseau d’Entraide Vérité et Justice.

Ce samedi 20 mars 2021, ce réseau appelle à des marches et rassemblements partout en France, dans le cadre des Journées internationales contre les violences des forces de l’ordre et contre le racisme. A Paris la manifestation débutera à 13h12 Place Edmond Rostand. Cette marche sera rejoint à 14h à Luxembourg par les collectfis sans papiers qui s’organise autour de la Marche des solidarités dont le 1er acte a eu lieu le 30 mai 2020.

Contre l’impunité, contre la violence judiciaire qui excuse, absout et prolonge les violences des forces de l’ordre, ce réseaux proclamera haut et fort ses exigences ce samedi 20 mars 2021 :

  • Mettre fin aux contrôles d’identité permanents et mettre en place un récépissé qui oblige les agents à justifier leurs contrôles.
  • Supprimer le délit d’outrage et rébellion. Pour en finir avec les procédures abusives, le harcèlement quotidien et le «business des outrages».
  • Interdire le harcèlement répressif et judiciaire contre les manifestants.
  • Abroger l’article «permis de tuer» L435-1 de la loi sécurité publique du 28 février 2017 qui assouplit et élargit le cadre de la «légitime défense».
  • Interdire les techniques d’étouffement : clé d’étranglement, plaquage ventral et pliage.
  • Interdire les armes classées armes de guerre (LBD et grenades) et les pistolets électriques, pour la police du quotidien comme lors des manifestations et dans les établissements pénitentiaires.
  • Interdire les “pare-chocages” et les courses-poursuites pour de simples infractions routières.
  • Supprimer l’usage systématique des gaz et des nasses en maintien de l’ordre.
  • Fermer les quartiers d’isolement et disciplinaires (QI et QD).
  • Dissoudre les équipes de matons cagoulés (ELSP et ERIS), responsables de tabassages et impliquées dans des morts “suspectes”.
  • Installer des caméras dans les véhicules de patrouille.

contre l’impunité et le déni de justice :

  • Créer un organe indépendant pour enquêter sur les plaintes contre les forces de l’ordre et les surveillants pénitentiaires, et pour garantir l’indépendance des expertises scientifiques nécessaires.
  • Dépayser systématiquement l’instruction des plaintes contre les forces de l’ordre et les surveillants pénitentiaires.
  • Mettre en place une assistance psychologique systématique pour les victimes et leurs proches et la gratuité des soins nécessaires.
  • Garantir la prise en charge complète, par la Sécurité sociale et les mutuelles, des soins et traitements médicaux nécessaires consécutifs à des violences d’État.
  • Garantir l’audition par le magistrat instructeur de tous les témoins identifiés, leur remettre une copie de leurs auditions et leur mise sous protection.

contre le déni des droits humains :

  • Garantir l’accès à tous les enregistrements audios et vidéos disponibles.
  • Encadrer et engager la responsabilité des médecins intervenant dans des procédures judiciaires.

contre le dénigrement et les violences faites aux sans-papiers :

  • La liberté de circulation et d’installation.
  • La régularisation.
  • La protection automatique, dès leur arrivée, des jeunes étranger·ère·s isolé·e·s.
  • La fermeture des centres de rétention.
  • L’égalité des droits pour tous dans tous les domaines.
  • Le droit de vote des étrangers.

enfin, nous exigeons :

  • La suspension immédiate des agents mis en cause pour violences ou homicides, et leur radiation définitive s’ils sont condamnés.
  • La suspension immédiate des agents ayant tenu des propos ou commis des actes racistes et leur radiation définitive s’ils sont condamnés.
  • La suppression des propositions de lois Sécurité globale et Séparatisme, ainsi que l’abrogation de toutes les lois liberticides.

            Dans cette émission, nous vous diffuserons un appel à cette mobilisation réalisé par le collectif Case Rebelle et disponible sur youtube que nous avons remonté. Dans un deuxième temps nous vous diffuserons un entretien réalisé le dimanche 14 mars 2021 avec plusieurs membre de collectif sans papiers à l’issue de l’AG de la marche des solidarités qui avait lieu tout le week end à l’ AERI à montreuil.

pour plus d’information :

https://www.facebook.com/reseauveriteetjustice/reseau.veriteetjustice@protonmail.com

https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/090321/20-mars-etouffe-de-lair (appel de la marche des solidarités)

Marche des solidarités – Home | Facebookwww.facebook.com › marchesolidarites